Sie sind hier

Stiftungssymposium

Symposium des fondations suisses 2017

Mittwoch, 7. Juni 2017 - 10h15 bis 17h00

Le Symposium des fondations suisses 2017 a remporté un vif succès. Fidèle à sa réputation, il a été une nouvelle fois le plus grand évènement de l’année pour les acteurs de la branche des fondations en Suisse. Plus de 400 personnes se sont retrouvées à la Maison de la paix à Genève pour débattre de la question de la valeur ajoutée des fondations pour la société.

Représentants des fondations, d'organisations bénéficiaires et des pouvoirs publics ont exploré toutes les facettes de la valeur ajoutée par les fondations pour la société. Il est clairement apparu que l’action des fondations va bien au-delà de la seule attribution de moyens financiers. D’autres aspects de leur travail se sont avérés primordiaux comme par exemple la sélection des problèmes à résoudre, la collaboration avec les différents partenaires ainsi que leur rôle de joker pour résoudre certaines problématiques de la société. Dans son discours d’ouverture, Lukas von Orelli, président de SwissFoundations et directeur de la VELUX STIFTUNG, s’est demandé pourquoi l’engagement philanthropique est si important en Suisse. Comme élément de réponse, il a notamment identifié les conditions-cadres particulièrement intéressantes en Suisse du point de vue juridique. Cet environnement favorable est une conséquence directe de la valeur ajoutée dégagée par les fondations, ou pour reprendre ses mots : « C’est la valeur ajoutée elle-même qui explique la fertilité du terreau où évoluent les fondations. »

(Lukas von Orelli, président de SwissFoundations et directeur de la VELUX STIFTUNG)

L’action philanthropique, un orchestre à plusieurs voix

Le sujet de la valeur ajoutée a surtout été débattu dans les keynotes, lors des ateliers et dans le cadre d’un podium de discussion. Des voix représentant les fondations, les bénéficiaires et les pouvoirs publics ont présenté leur vision de cette valeur ajoutée. Dans son keynote, Monique Bär, fondatrice et présidente d’Arcas Foundation, est revenue sur la signification du don. Elle a notamment mis en exergue le fait que les fondateurs ne sont jamais les seuls responsables de la réussite de leurs donations. Ils font partie d’un réseau dense d’acteurs les plus divers : « Un fondateur ou une fondatrice n’agit jamais seule. Comme dans un orchestre, il ou elle doit toujours veiller à mettre son action au diapason des autres musiciens, en l’occurrence les autres acteurs de la société ». Le texte intégral du discours de Monique Bär est disponible içi.

(Monique Bär, fondatrice et présidente d’Arcas Foundation)

Bruno Jochum, directeur de Médecins sans Frontières Suisse, a illustré la manière dont fonctionne la collaboration entre fondations et bénéficiaires. L’association Médecins sans Frontières bâtit sur la confiance que lui accordent ses donateurs. La collaboration entre l’association et les fondations ne repose donc pas uniquement sur le simple fait de donner et de recevoir mais elle mise sur un véritable partenariat. De nombreuses fondations d’entreprise jouent aussi un rôle important dans cette interaction. Peggy Grünninger, directrice de Corporate Donations and Philanthropy du groupe Roche, a souligné l’importance de la collaboration au niveau local. A l’image de Roche qui s’adapte partout dans le monde aux spécificités locales, sa fondation d’entreprise propose un encouragement et des soutiens adaptés aux réalités locales et elle cible des partenariats avec des acteurs sur le terrain. Présentant une vue d’ensemble de l’action des fondations au niveau européen, Luc Tayart de Borms, administrateur délégué de la Fondation Roi Baudouin en Belgique, a porté la discussion au-delà des frontières suisses. En réponse à différents buts philanthropiques, il a souligné qu’on observait en Europe aussi des actions réussies et à l’impact mesurable. Une coopération étroite entre les fondations et leurs partenaires sont ici aussi souvent à la base du succès.

(Bruno Jochum, directeur de Médecins sans Frontières Suisse)

(Peggy Grünninger, directrice de Corporate Donations and Philanthropy du groupe Roche)

(Luc Tayart de Borms, administrateur délégué de la Fondation Roi Baudouin, Belgique)

Les fondations n’agissent pas seules mais autrement

Dans le cadre du podium de discussion, ces mêmes intervenants ont discuté des différentes formes possibles de valeur ajoutée. Ils ont surtout cherché à savoir quelles méthodes et quels outils sont nécessaires à cette création de valeur. Les personnalités présentes ont aussi rappelé que l’action des fondations n’est pas envisageable de manière isolée. Les fondations font partie d’un réseau d’acteurs de la société qui poursuivent des buts similaires. Leur souplesse et leur réactivité constituent un atout qui leur permet d'être complémentaires à d’autres acteurs, notamment les pouvoirs publics. L’indépendance des fondations leur permet aussi de prendre des risques là où d'autres passent leur tour. Pour ces mêmes raisons, les fondations sont aptes à réagir très rapidement face à de nouveaux problèmes, ainsi que dans des situations de crise moins connues du public, des médias ou du monde politique.

Message vidéo de Hansjörg Wyss

Le mécène suisse Hansjörg Wyss était aussi présent à Genève par vidéo interposée. Dans l’interview qu’il nous a accordée, il s’exprime sur la valeur ajoutée des fondations et les enjeux actuels de la philanthropie. Cliquez sur l’image pour visionner la vidéo. 

La discussion au sujet de l’action et de la valeur ajoutée des fondations s’est poursuivie dans le cadre de huit ateliers et de deux podiums de discussion. François Longchamp, président du Conseil d’Etat genevois, a explicité les avantages qui résultent d’une collaboration intensifiée entre son canton et les fondations de la place. Lors du point final du symposium, « Les plus belles heures de la philanthropie », Kristian Parker, vice-président du conseil d’administration d’Oak Foundation, a expliqué comment, dans la société globale, sa fondation pouvait créer de la valeur ajoutée au service de l’environnement.

(François Longchamp, président du Conseil d’Etat genevois, et Kristian Parker, vice-président du conseil d’administration d’Oak Foundation)

Des images

Vous trouvez ici une  sélection de photos en plus se rapportant au Symposium des fondations 2017.

Schweizer Stiftungssymposium 2017 | Symposium des fondations suisses 2017

Prochain rendez-vous en 2018

La 17ème édition du Symposium des fondations suisses aura lieu fin mai 2018 à l’Université de Saint-Gall.

Rejoignez-nous et prenez part à la discussion !

Le Symposium des fondations est l’évènement phare qui réunit chaque année experts et praticiens du secteur philanthropique suisse. Alors que la branche philanthropique suisse se caractérise par sa grande diversité, le Symposium donne justement l’occasion à des fondations aux buts et aux ressources très divers de se rencontrer. Il fait également office de plateforme d’échange et de partage ouverte à l’ensemble des représentants et représentantes de la branche des fondations. Vous pourrez y rencontrer des pairs menant des projets semblables ou devant faire face à des défis ou à des difficultés similaires. Le Symposium est aussi une source d’idées et d’inspiration: venez y découvrir de nouveaux domaines d’activités, envisager des coopérations et nouer des contacts. Nous nous réjouissons de faire votre connaissance.

Restez informé-e en lisant notre newsletter !

Schweizer Stiftungssymposium 2019

Dienstag, 21. Mai 2019 - 12h00 bis Mittwoch, 22. Mai 2019 - 13h00

Der Leitspruch des 18. Schweizer Stiftungssymposiums "Beyond the Comfort Zone" war Ansporn für Diskussionen, die sich grossen Themen wie der Klimafrage, sozialer Ungleichheit und Diversität in der Stiftungsführung zuwandten. In der handlungsorientierten Auseinandersetzung mit diesen Themen liegt der hohe Anspruch, den wir an das diesjährige Symposium und seine 500 Gäste stellten. Was sich in aller Deutlichkeit abzeichnete: Agilität ist für Stiftungen unabdingbar, um relevant zu bleiben. Ein Schlagwort, das wir uns für das Stiftungssymposium am 14. und 15. Mai 2020 in Basel merken. Save the date!

Schweizer Stiftungssymposium 2018

Dienstag, 19. Juni 2018 - 13h30 bis 21h00
Mittwoch, 20. Juni 2018 - 9h00 bis 13h00

STIFTUNGEN HEUTE - PARTNERSCHAFTLICH, ENGAGIERT, SICHTBAR

430 Teilnehmende - 300 Tweets und unzählige interessante Gespräche und Diskussionsanstösse haben dazu beigetragen, dass das Stiftungssymposium vom 19. und 20. Juni 2018 in St. Gallen gleich in mehrfacher Hinsicht neue Massstäbe gesetzt hat. Das neue Format über zwei Tage hat sich bewährt und neben ausgiebigem Netzwerken vor allem Raum für mehr Pogramm und Inhalt geschaffen. Massgeblich dazu beigetragen haben die Referenten und Moderatoren, welche in 15 Workshops - auch dies ein neuer Rekord - zu aktuellen Themen aufgeklärt und sich den kritischen Fragen gestellt haben.

Programm

Schweizer Stiftungssymposium 2017

Mittwoch, 7. Juni 2017 - 10h15 bis 17h00

STIFTUNGEN - MEHRWERT FÜR DIE GESELLSCHAFT

Über 400 Teilnehmerinnen und Teilnehmer beteiligten sich in der Maison de la paix in Genf an der Auseinandersetzung rund um das Thema Mehrwert, den Stiftungen für die Gesellschaft erzielen. Es wurde deutlich, dass Stiftungswirken nicht allein auf die Fördervergabe von finanziellen Mitteln reduziert werden kann. Vielmehr standen die Wahl der zu lösenden Probleme, die Zusammenarbeit mit Partnern und die Jokerrolle von Stiftungen als gemeinnützige, zivilgesellschaftliche Akteure im Vordergrund. 

Schweizer Stiftungssymposium 2016

Mittwoch, 11. Mai 2016 - 8h30 bis 16h30

ZEIT ALS KAPITAL FÜR FÖRDERSTIFTUNGEN

Stiftungen sind in vielfältiger Weise mit der Zeit verknüpft. Sie verfügen über geduldiges Kapital, das langfristig und nachhaltig eingesetzt werden kann. Das Stiftungssymposium 2016 lotet das Verhältnis von Zeit und Stiftungen in all seinen Facetten aus und bietet wie gewohnt einen spannenden Denk-, Reflexions- und Gesprächsraum mit zahlreichen Netzwerk- und Austauschmöglichkeiten.

Schweizer Stiftungssymposium 2015

Mittwoch, 3. Juni 2015 - 9h00 bis 17h00

OHNE WIRKEN KEINE WIRKUNG WIE STIFTUNGEN IHRE ZIELE ERREICHEN

Die 14. Ausgabe des Schweizer Stiftungssymposiums fand am 3. Juni 2015 im GDI in Rüschlikon statt. Die Ausgabe 2015 lotete verschiedene Facetten des Wirkens und der Wirkung von Stiftungen mit erfahrenen Referentinnen und Referenten aus Praxis und Wissenschaft aus.

Schweizer Stiftungssymposium 2014

Dienstag, 20. Mai 2014 - 9h00 bis 16h30

FOUNDATION 3.0

DIE STIFTUNG DER ZUKUNFT, DIE ZUKUNFT DER STIFTUNGEN

Am 20. Mai 2014 vereinte SwissFoundations bereits zum 13. Mal Praktiker und Expertinnen der Schweizer Stiftungsszene - dieses Jahr in der Romandie. Das Stiftungssymposium 2014 beleuchtete zukünftige Herausforderungen unserer Gesellschaft. Insbesondere standen dabei die Fragen zur Debatte, welche Rolle auf Stiftungen zukommt, was von ihnen erwartet wird und wie sie sich auf die komplexen Zusammenhänge einer globalisierten und immer stärker vernetzten Welt einstellen können.

Das Magazin «Die Stiftung» hat die Tagung besucht und einen Bericht verfasst. Und was sagten die Gäste?

Schweizer Stiftungssymposium 2013

Donnerstag, 6. Juni 2013 - 8h45 bis 17h00

INNOVATION STATT STAGNATION
WIE STIFTUNGEN MIT DER KRISE UMGEHEN

Das Schweizer Stiftungssymposium 2013 stellte in zwei Plenarveranstaltungen und sechs Workshops aktuelle Herausforderungen und innovative Lösungsansätze aus der Praxis zur Diskussion, mit denen sich Stiftungen heute konfrontiert sehen. Neben Schweizer Beiträgen und Fallbeispielen bot das Symposium einen Einblick in den Alltag europäischer Stiftungssektoren. Neben den Beiträgen unserer Referenten blieb Raum zur kreativen Interaktion, Debatten und Ideenentwicklung.

Schweizer Stiftungssymposium 2011

Donnerstag, 24. November 2011 - 10h00 bis 16h15

DOING BY LEARNING
DER SCHWEIZER STIFTUNGSSEKTOR. HERAUSFORDERUNGEN EINER WACHSTUMSBRANCHE

Das 11. Schweizer Stiftungssymposium stellte Themen und Herausforderungen zur Diskussion, die den Schweizer Stiftungssektor aktuell bewegen.
Mit David Emerson, Caroline Hartnell, Dr. Janine Händel, Prof. Dr. Patrick Aebischer, Dr. Benoît Merkt, Prof. Dr. Erwin Heri, Luc Tayart de Borms, Dr. Karsten Timmer und vielen mehr.