Vous êtes ici

Symposium des fondations

Symposium des fondations suisses 2017

Mercredi 07 Juin 2017 - de 10h15 à 17h00

Le Symposium des fondations suisses 2017 a remporté un vif succès. Fidèle à sa réputation, il a été une nouvelle fois le plus grand évènement de l’année pour les acteurs de la branche des fondations en Suisse. Plus de 400 personnes se sont retrouvées à la Maison de la paix à Genève pour débattre de la question de la valeur ajoutée des fondations pour la société.

Représentants des fondations, d'organisations bénéficiaires et des pouvoirs publics ont exploré toutes les facettes de la valeur ajoutée par les fondations pour la société. Il est clairement apparu que l’action des fondations va bien au-delà de la seule attribution de moyens financiers. D’autres aspects de leur travail se sont avérés primordiaux comme par exemple la sélection des problèmes à résoudre, la collaboration avec les différents partenaires ainsi que leur rôle de joker pour résoudre certaines problématiques de la société. Dans son discours d’ouverture, Lukas von Orelli, président de SwissFoundations et directeur de la VELUX STIFTUNG, s’est demandé pourquoi l’engagement philanthropique est si important en Suisse. Comme élément de réponse, il a notamment identifié les conditions-cadres particulièrement intéressantes en Suisse du point de vue juridique. Cet environnement favorable est une conséquence directe de la valeur ajoutée dégagée par les fondations, ou pour reprendre ses mots : « C’est la valeur ajoutée elle-même qui explique la fertilité du terreau où évoluent les fondations. »

(Lukas von Orelli, président de SwissFoundations et directeur de la VELUX STIFTUNG)

L’action philanthropique, un orchestre à plusieurs voix

Le sujet de la valeur ajoutée a surtout été débattu dans les keynotes, lors des ateliers et dans le cadre d’un podium de discussion. Des voix représentant les fondations, les bénéficiaires et les pouvoirs publics ont présenté leur vision de cette valeur ajoutée. Dans son keynote, Monique Bär, fondatrice et présidente d’Arcas Foundation, est revenue sur la signification du don. Elle a notamment mis en exergue le fait que les fondateurs ne sont jamais les seuls responsables de la réussite de leurs donations. Ils font partie d’un réseau dense d’acteurs les plus divers : « Un fondateur ou une fondatrice n’agit jamais seule. Comme dans un orchestre, il ou elle doit toujours veiller à mettre son action au diapason des autres musiciens, en l’occurrence les autres acteurs de la société ». 

(Monique Bär, fondatrice et présidente d’Arcas Foundation)

Bruno Jochum, directeur de Médecins sans Frontières Suisse, a illustré la manière dont fonctionne la collaboration entre fondations et bénéficiaires. L’association Médecins sans Frontières bâtit sur la confiance que lui accordent ses donateurs. La collaboration entre l’association et les fondations ne repose donc pas uniquement sur le simple fait de donner et de recevoir mais elle mise sur un véritable partenariat. De nombreuses fondations d’entreprise jouent aussi un rôle important dans cette interaction. Peggy Grünninger, directrice de Corporate Donations and Philanthropy du groupe Roche, a souligné l’importance de la collaboration au niveau local. A l’image de Roche qui s’adapte partout dans le monde aux spécificités locales, sa fondation d’entreprise propose un encouragement et des soutiens adaptés aux réalités locales et elle cible des partenariats avec des acteurs sur le terrain. Présentant une vue d’ensemble de l’action des fondations au niveau européen, Luc Tayart de Borms, administrateur délégué de la Fondation Roi Baudouin en Belgique, a porté la discussion au-delà des frontières suisses. En réponse à différents buts philanthropiques, il a souligné qu’on observait en Europe aussi des actions réussies et à l’impact mesurable. Une coopération étroite entre les fondations et leurs partenaires sont ici aussi souvent à la base du succès.

(Bruno Jochum, directeur de Médecins sans Frontières Suisse)

(Peggy Grünninger, directrice de Corporate Donations and Philanthropy du groupe Roche)

(Luc Tayart de Borms, administrateur délégué de la Fondation Roi Baudouin, Belgique)

Les fondations n’agissent pas seules mais autrement

Dans le cadre du podium de discussion, ces mêmes intervenants ont discuté des différentes formes possibles de valeur ajoutée. Ils ont surtout cherché à savoir quelles méthodes et quels outils sont nécessaires à cette création de valeur. Les personnalités présentes ont aussi rappelé que l’action des fondations n’est pas envisageable de manière isolée. Les fondations font partie d’un réseau d’acteurs de la société qui poursuivent des buts similaires. Leur souplesse et leur réactivité constituent un atout qui leur permet d'être complémentaires à d’autres acteurs, notamment les pouvoirs publics. L’indépendance des fondations leur permet aussi de prendre des risques là où d'autres passent leur tour. Pour ces mêmes raisons, les fondations sont aptes à réagir très rapidement face à de nouveaux problèmes, ainsi que dans des situations de crise moins connues du public, des médias ou du monde politique.

Message vidéo de Hansjörg Wyss

Le mécène suisse Hansjörg Wyss était aussi présent à Genève par vidéo interposée. Dans l’interview qu’il nous a accordée, il s’exprime sur la valeur ajoutée des fondations et les enjeux actuels de la philanthropie. Cliquez sur l’image pour visionner la vidéo. 

La discussion au sujet de l’action et de la valeur ajoutée des fondations s’est poursuivie dans le cadre de huit ateliers et de deux podiums de discussion. François Longchamp, président du Conseil d’Etat genevois, a explicité les avantages qui résultent d’une collaboration intensifiée entre son canton et les fondations de la place. Lors du point final du symposium, « Les plus belles heures de la philanthropie », Kristian Parker, vice-président du conseil d’administration d’Oak Foundation, a expliqué comment, dans la société globale, sa fondation pouvait créer de la valeur ajoutée au service de l’environnement.

(François Longchamp, président du Conseil d’Etat genevois, et Kristian Parker, vice-président du conseil d’administration d’Oak Foundation)

Des images

Vous trouvez ici une  sélection de photos en plus se rapportant au Symposium des fondations 2017.

Schweizer Stiftungssymposium 2017 | Symposium des fondations suisses 2017

Prochain rendez-vous en 2018

La 17ème édition du Symposium des fondations suisses aura lieu fin mai 2018 à l’Université de Saint-Gall.

Rejoignez-nous et prenez part à la discussion !

Le Symposium des fondations est l’évènement phare qui réunit chaque année experts et praticiens du secteur philanthropique suisse. Alors que la branche philanthropique suisse se caractérise par sa grande diversité, le Symposium donne justement l’occasion à des fondations aux buts et aux ressources très divers de se rencontrer. Il fait également office de plateforme d’échange et de partage ouverte à l’ensemble des représentants et représentantes de la branche des fondations. Vous pourrez y rencontrer des pairs menant des projets semblables ou devant faire face à des défis ou à des difficultés similaires. Le Symposium est aussi une source d’idées et d’inspiration: venez y découvrir de nouveaux domaines d’activités, envisager des coopérations et nouer des contacts. Nous nous réjouissons de faire votre connaissance.

Restez informé-e en lisant notre newsletter !

Symposium des fondations suisses 2016

Mercredi 11 Mai 2016 - de 8h30 à 16h30

LE TEMPS, UN CAPITAL POUR LES FONDATIONS DONATRICES

Les liens entre temps et fondations sont multiples. Les fondations disposent d’un capital que l’on peut caractériser de « patient » et sur lequel on peut compter à long terme et dans une optique de durabilité. Le Symposium des fondations suisses 2016 souhaite examiner le lien entre temps et fondations sous toutes ses facettes. Comme de coutume, il vise aussi à créer un cadre propice à la discussion, à la réflexion et au partage d’expériences et de points de vue.

Symposium des fondations suisses 2015

Mercredi 03 Juin 2015 - de 9h00 à 17h00

AGIR POUR AVOIR UN IMPACT OU COMMENT LES FONDATIONS ATTEIGNENT LEURS BUT

La 14ème édition du Symposium des fondations suisses a eu lieu le 3 juin 2015 au GDI à Rüschlikon. Cette édition a exploré toute une série de questions en lien avec l'impact des fondations, lors de différents rendez-vous et avec la participation d'intervenants aussi bien issus des milieux scientifiques que de la pratique.

Symposium des fondations suisses 2014

Mardi 20 Mai 2014 - de 9h00 à 16h30

FOUNDATION 3.0
LA FONDATION DU FUTUR, LE FUTUR DES FONDATIONS

Le 20 mai 2014 était la 13ème fois que SwissFoundations a réuni des praticiens et des experts de la philanthropie suisse ... cette fois en Suisse romande. Le Symposium 2014 des fondations a mis en évidence les défis futurs que la société devra relever. Dans ce contexte, les discussions ont porté essentiellement sur le rôle que les fondations sont appelées à jouer, sur les attentes qu’elles devront satisfaire et sur leur attitude face aux relations complexes qui régissent un monde globalisé et toujours plus connecté.

Symposium des fondations suisses 2013

jeudi 06 Juin 2013 - de 8h45 à 16h45

L'INNOVATION CONTRE LA STAGNATION
COMMENT LES FONDATIONS S'Y PRENNENT-ELLES FACE À LA CRISE ?

Au travers de deux sessions plénières et de six ateliers, le Symposium des fondations suisses 2013 proposa aux participants de discuter des défis auxquels les fondations font face actuellement et des solutions novatrices qui pourraient y répondre dans la pratique. La programmation ayant volontairement laissé une large place à la discussion, aux débats et au développement d’idées, les contributions et les différents exemples donnés par les intervenants suisses furent complétés par un aperçu de la pratique de fondations donatrices actives dans d’autres pays européens.

Symposium des fondations suisses 2011

jeudi 24 Novembre 2011 - de 10h00 à 16h15

DOING BY LEARNING
DER SCHWEIZER STIFTUNGSSEKTOR. HERAUSFORDERUNGEN EINER WACHSTUMSBRANCHE

Le 11e Symposium des fondations suisses s'est penché sur les thèmes et défis qui touchent le secteur suisse des fondations.
Avec David Emerson, Caroline Hartnell, Dr Janine Händel, Prof. Patrick Aebischer, Dr Benoît Merkt, Prof. Erwin Heri, Luc Tayart de Borms, Dr Karsten Timmer et bien d'autres.

Dans les médias

DIE STIFTUNG - Stärke plus Sichtbarkeit gleich Wahrnehmung - Interview avec Lukas von Orelli

L'Agefi - L'apport de la NewGen dans la philanthropie

LeTemps - Les philanthropes, la finance et la cité - Contribution de Patrick Odier

En images

Photos © 2017 SwissFoundations, Regina Jäger


LE SYMPOSIUM DES FONDATIONS 2017

 


LE SYMPOSIUM DES FONDATIONS 2016

 


LE SYMPOSIUM DES FONDATIONS 2015